+(33) 01 39 12 47 84
certification OPQF

Blog

Découvrez le Blog de Cambridge Training Institute ! Toutes les actualités de notre centre de formation en anglais professionnel et tous nos conseils pour apprendre et progresser en anglais professionnel.
  • LE CPF pour financer un séjour linguistique

    avr.
    20
    Ven.
    Le CPF (Compte Personnel de Formation) remplace le DIF (Droit Individuel à la Formation) depuis janvier 2015. Un changement qui apporte de grandes nouveautés au sein de la Formation Professionnelle linguistique, car permettant désormais aux salariés de s’offrir une formation linguistique en immersion pendant ses congés ou durant son temps de travail. Qu’est-ce qui change ? La réforme de la formation professionnelle a pour but d’étendre la logique du DIF en permettant aux salariés et aux nouveaux employés de profiter d’un parcours de formation continue tout en s’épanouissant dans leur métier. A la différence du DIF, le CPF recentre son financement sur les formations qui sont vraiment qualifiantes et qui permettent au salarié d’évoluer dans le milieu professionnel. Aussi, pour être éligible au CPF, une formation doit essentiellement déboucher sur un diplôme ou une certification. Quels diplômes et certificats sont concernés ? Seules les formations linguistiques sanctionnées par une des certifications et diplômes suivants sont éligibles au CPF : Le BULATS (Business Language Testing Service) Un test qui permet d’évaluer le niveau d’une personne dans plusieurs langues (allemand, anglais, espagnol, etc.). Les compétences linguistiques de la personne seront particulièrement évaluées à travers ce test. Le DCL (Diplôme de Compétence en Langue) Un diplôme national professionnel qui définit 5 niveaux du cadre européen commun de référence dans plusieurs langues étrangères (italien, portugais, anglais, russe, allemand, arabe, espagnol, etc.) Le TOEIC (Test of English for International Communication) Un test d’anglais qui permet de mesurer le niveau des locuteurs non Anglophones à l’écrit et à l’oral. Ce test est reconnu par la plupart des recruteurs en France. Tout salarié incluant un de ces tests ou examens de langue à l’issue de sa formation et en fonction de son projet professionnel, peut donc financer son immersion à l’étranger par le CPF. D’autres examens sont également éligibles au CPF. Mais ils ne font pas partie des listes de la COPAREF (Comité Paritaire Interprofessionnel Régional pour l’Emploi et la Formation Professionnelle) et ne permettent donc pas de bénéficier d’une prise en charge. Le TOEFL (Test of English as a Foreign Language) Le DELE (Ensemble de diplômes d’espagnol langue étrangère) Le BEC (Business English Certificate) Le IELTS (International English Language Testing System) Le HSK (Test de chinois-mandarin) Les examens de Cambridge (KET, FCE, CAE, CPE) Le Bright Language (test en ligne de 12 langues) La prise en charge du CPF Le CPF permet à tout salarié actif de capitaliser jusqu’à 150 heures de formation (contre 120 h pour le DIF), sur son compte, à raison de 24 heures par an, durant les 5 premières années, puis 12 heures par an dans la limite du plafond. Les heures capitalisées et non consommées au titre du DIF sont automatiquement versées sur le CPF. Le crédit d’heures dont dispose chaque salarié définit le montant de la prise en charge. Mais les accords signés de sa branche professionnelle sont également pris en compte. L’entreprise, les fonds de formation (OPCA) ainsi que les organismes publics pour les demandeurs d’emploi peuvent abonder le montant de la prise en charge. Le montant minimum de prise en charge avec le CPF s’élève à 13 euros par heure (contre 9 euros l’heure pour le DIF) et peut atteindre 60 euros voire plus selon l’OPCA. Bien évidemment, les frais pédagogiques diffèreront toujours des frais annexes qui concernent essentiellement le transport, l’hébergement et le repas. En général, c’est le participant lui-même qui se charge de payer les frais dits annexes, mais ils peuvent également faire l’objet de remboursement à hauteur des frais réels sur présentation des justificatifs à l’issue de la formation.Découvrez aussi comment améliorer votre anglais grâce au CPF ! Quels organismes sont concernés par le CPF ? Pour permettre une prise en charge par le CPF, l’organisme de formation doit être référencé par l’OPCA. Ce dernier se base essentiellement sur DataDock, une base de données unique mise en place en janvier 2017 et mutualisée entre les OPCA et les OPACIFS pour référencer les organismes de formation. Ces organismes doivent répondre à exactement 21 critères de qualité pour être validés. Depuis juillet 2017, seules les formations proposées par des organismes référencés sur DataDock peuvent bénéficier d’une prise en charge par le CPF.
  • Comment utiliser son CPF pour perfectionner son anglais professionnel ?

    avr.
    10
    Mar.
    Qu’est-ce que le CPF ? Le compte personnel de formation (CPF) est un dispositif mis en place afin de vous faire bénéficier d’heures de formation pendant toute votre carrière professionnelle. L’objectif est de vous permettre d’accéder à une formation régulièrement jusqu’à l’arrêt de vos activités. Le CPF est accessible aux salariés du privé, aux chercheurs d’emploi et aux jeunes (15 ou 16 ans) qui entrent dans le monde du travail. De combien d’heures peut-on en bénéficier ? Les salariés ont droit à 24 heures de CPF annuellement avec une limite de 120 heures (5 ans à temps plein), puis 12 heures par an jusqu’à un plafond de 150 heures. Le nombre d’heures auxquelles vous bénéficierez varie en fonction de vos conditions de travail, notamment si vous travaillez à temps plein ou non. Par exemple, si vous travaillez à mi-temps, vous aurez 12 heures de formation annuellement (au lieu de 24 heures). Par ailleurs, avec des accords d'entreprise, votre employeur, le Pôle Emploi, vous pourrez obtenir des heures de formation en plus. Quelles sont les démarches à effectuer pour profiter du CPF ? Pour vous inscrire et bénéficier des avantages du CPF, vous devez créer un compte sur le site officiel du compte personnel de formation En outre, vous pouvez solliciter votre service des ressources humaines pour obtenir toutes les informations nécessaires concernant les heures de formations accumulées. Bon à savoir : pour bénéficier des formations hors temps de travail, vous pouvez recourir au CPF sans passer par votre employeur. Ce service est dénommé « CPF autonome ». Pour en profiter, il faut cocher « dossier confidentiel » dans votre compte en ligne. Le parcours qualifiant en relation au CPF Vous pouvez accéder aux formations en anglais professionnel par CPF si vous détenez une certification d'anglais répertoriée dans la liste de la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP). Depuis début 2015, la liste des formations évolue en permanence. Les certifications sont disponibles sur le site de la CNCP. Il est également possible de consulter la liste de formations existantes sur le site officiel du ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. DIF et CPF : quelles différences ? La réforme de la formation professionnelle (1er janvier 2015) a entraîné le remplacement du DIF (droit individuel à la formation) par le CPF. Le DIF était limité à 120 heures de formation alors que le CPF fait bénéficier aux employés 150 heures de formation sur 9 ans. Toutefois, les formations sont destinées aux parcours qualifiants uniquement. Il faut savoir que vous conservez les heures DIF non utilisées avant le 1er janvier 2015 pendant une période de 5 ans. Les heures accumulées dans le programme CPF restent disponibles en cas de changement de situation, par exemple le changement ou la perte d’emploi.Plus d'articles et conseils pour améliorer vorte anglais :Justifier votre niveau en anglais Comment devenir prof d'anglais
  • Comment rédiger en anglais professionnel ?

    mars.
    19
    Lun.
    Que ce soit un courrier ou un email professionnel, la rédaction est différente selon le destinataire du message. Pour bien rédiger le courrier professionnel en anglais, il faut travailler sur deux points principaux : la formule d’adresse et la formule de politesse (à la fin). Dans cet article, nous vous proposons des techniques et des conseils efficaces pour réussir la rédaction de votre courrier dans un anglais professionnel. Rédiger un courrier en anglais avec méthode Objet du courrier L’objet du message, rédigé de façon succincte, doit permettre au destinataire de savoir ce que contient le courrier ou le mail. En effet, c’est le même principe qu’un courrier rédigé en français. L’accroche Le style de l’accroche varie en fonction de la relation que vous entretenez avec le destinataire ; un mail adressé à votre supérieur hiérarchique ne sera pas le même qu’un courrier destiné à un collègue - bien sûr, cela dépend du degré de familiarité avec la personne concernée. Toutefois, il faut savoir que les messages professionnels en anglais n’emploient pas un style aussi soutenu que ceux en français. Formule d’adresse Les formules d’adresse seront utilisées selon le contexte du courrier : Informel : « Hello Paul » Formel : « Dear Paul » (neutre), « Dear Mr. John » (adressé à un client) Destinataire inconnu (demande de renseignements ou pose de candidature) : « To whom it may concern » Contenu du courrier Le contenu du courrier est composé de phrases introductives et du corps du message. Une phrase d’introduction annonce brièvement ce que contient le courrier et doit être cohérente à l’objet. Pour ce qui est du corps du texte, voici quelques exemples de formules selon le contexte : Prise de contact I am writing to you on behalf of I’m writing in connection with (objet du mail) I am writing with regard to (objet du mail) Réponse Thank you for your availability/quick answer. Thank you for your consideration on that matter Message informatif I’m writing to let you know that I am delighted to tell you that Relance Further to With reference to Requête Could you please ? I’d be very grateful if you could Remerciements I  would like to express my gratitude for all your help in this matter Demande de renseignements Could you give me some information There are several points I don’t quite understand regarding… Would you mind giving more details about… Formules de conclusion If you need any further information, feel free to contact me. Thank you in advance I look forward to hearing from you soon Après les phrases de conclusion, il est important d’employer des formules de politesse. L’omission de cette étape n’est pas très appréciée par les anglophones. Pour terminer votre courrier, vous pouvez utiliser les formules de politesse suivantes : Kind regards Best regards Regards (entre collègues) Les formules comme « Yours sincerely », « Yours faithfully », « Yours truly » deviennent obsolètes dû à leur contexte jugé trop formel. Toutefois, il n’est pas interdit de les utiliser. Les documents joints dans les mails Les formules les plus utilisées lorsque l’on joint des pièces au mail sont : Please find attached Hereby attached… Please find enclosed Please find below Quelques conseils pratiques pour rédiger un courrier de pro Comme en français, les fautes d’orthographe ne sont pas tolérées surtout dans un contexte professionnel. Le moindre faux pas peut mettre à mal votre crédibilité. Ne soyez pas dépendant des corrections automatiques qui peuvent, si elles remplacent un mot, altérer le sens de la phrase. Pensez à faire relire votre courrier par un collègue en vue de vous assurer que le message que vous souhaitez faire passer est bien retransmis. Vous pouvez consulter vos précédents échanges avec votre interlocuteur et les formules (d’adresse et de politesse) qu'il utilise.  Vous pourrez ainsi avoir des pistes concernant le degré de familiarité requis. Dans les pays anglo-saxons, l’utilisation d’une signature complète est courante ; votre nom seul ne suffit pas ! Il est commun d'insérer l'intitulé de votre poste, le nom ainsi que l'adresse de votre société avec des liens de vos comptes sociaux et de votre site internet.Tous ces points sont abordés dans nos formations en anglais professionnel, à l'écrit comme à l'oral la maitrise du vocabulaire et des  termes professionnels est essentielle !Plus de conseils pour maitriser l'anglais professionnel :Évaluer votre niveau en anglais L'art de la négociatino en anglais Parler anglais avec l'accent BritanniqueL'importance de l'anglais dans le milieu professionnelComment bien rédiger un CV en anglais
  • Le test GMAT, qu’est-ce que c’est ?

    mars.
    02
    Ven.
    Le test GMAT est un examen ayant pour but de mesurer la performance des étudiants qui envisagent de rejoindre une business school. En revanche, il n'évalue pas les compétences requises dans le domaine du management, telles que l'esprit critique ou encore la capacité de leadership. Créé en 1953 par l’institution américaine Graduate Management Admission Council (GMAC), le GMAT est disponible dans 96 pays. Il propose un programme standardisé et international. Le nombre de candidats qui participent à cet examen d'anglais s'élève à plus de 200 000 par an. Pour passer le test du GMAT, il faut respecter certaines conditions : Être âgé de plus de 13 ans S’enregistrer en ligne, par téléphone ou par mail. Bien renseigner son nom et sa date de naissance. Les limites pour passer le GMAT sont de 5 fois dans l'année (une fois tous les 16 jours maximum). Effectuer un paiement de 250 dollars (215 € ). En cas de changement de dernière minute, il faudra payer 50 dollars de plus (environ 43 €) et si vous décidez d’annuler, vous ne serez remboursé que de 80 dollars (69 €). Déroulement du GMAT L'épreuve consiste à répondre à des questions (à choix multiples) sur un ordinateur. Le GMAT utilise le format CAT et quand une réponse est validée, la question suivante est plus difficile. À l'inverse, une mauvaise réponse donne automatiquement une question plus facile après. L'épreuve dure 4 heures au total. Le GMAT se compose de 4 parties indépendantes : Le AWA (analytical writing assessment) : consiste à analyser un argument et déterminer les raisons qui conduisent à cet argument. Il faudra aussi donner sa critique. L'épreuve dure 30 minutes. Le IR (integrated reasoning) : en 30 minutes, le candidat doit répondre à 12 questions ayant pour but d'évaluer sa capacité à analyser les informations provenant de différentes sources. Une épreuve quantitative : dans cette épreuve, le candidat répondra à 37 questions en 75 minutes sur l'arithmétique, l'algèbre et la géométrie. L'objectif est de mesurer son habileté à comprendre des descriptions de situations et à résoudre des problèmes qualitatifs. Une épreuve verbale : en 75 minutes, le participant doit répondre à 41 questions. Le but de cette épreuve est de tester la capacité de lire, comprendre et évaluer les arguments. Pour réussir le test, il faut bien se préparer et s'entrainer. Toutefois, il est important de bien connaître les particularités de cet examen en vue d’obtenir le meilleur résultat. Une petite astuce consiste à lire les réponses avant les questions. Par ailleurs, rédigez un brouillon avant de passer au propre. Enfin, n'oubliez pas qu’un bon timing est indispensable. Les résultats sont obtenus 20 jours environ après le passage de l'examen par mail. Ils sont envoyés en même temps aux écoles sélectionnées par le candidat. Les scores se situent entre 200 à 800. En général, ⅔ des étudiants ont des résultats entre 400 et 600.Plus d'articles sur les tests et examens en anglais :Évaluer et justifier votre niveau en anglaisRéussir ses examens en anglais : le TOEIC
  • Devenir prof d'anglais et enseigner l'anglais

    fev.
    22
    Jeu.
    Plus qu’un métier, l’enseignement est une vraie vocation ! Un bon enseignant se doit d'être un virtuose dans son domaine ; un passionné qui a du goût pour l’échange et le partage de savoir-faire. En effet, de nombreuses compétences sont essentielles afin de percer dans ce métier. Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous proposons ce guide pratique destiné aux aspirants professeurs d’anglais. En plus d’une licence d’anglais ou de lettres, il est important d’acquérir une bonne formation en anglais des enseignants en vue de devenir un professeur d’anglais émérite au fil des années. Le rôle primaire de l’enseignant implique principalement la transmission de son savoir-faire et ses connaissances à destination des élèves pour qu’ils puissent développer les meilleures aptitudes et les utiliser tout au long de leur carrière. L’altruisme est ainsi une qualité indispensable dans ce métier. Pourquoi devenir professeur d’anglais ? Chaque professeur d’anglais bénéficie de la liberté pédagogique, c’est-à-dire qu’il est libre de choisir ses méthodes et ses outils pour donner ses cours. De plus, les professeurs d’anglais sont très demandés en France chaque année. En 2017, on a enregistré 1190 postes ouverts au concours de Capes d’anglais contre 345 d’allemand et 512 d’espagnol. Formations à l’enseignement de l’anglais Avant 2008-2009, une licence d’anglais était amplement suffisante afin de devenir enseignant. Depuis, un diplôme de master préparé en faculté d’éducation (ESPÉ) est nécessaire. Avant d’aller plus loin, il faut savoir que le professeur compétent est celui qui possède déjà un excellent niveau d’anglais dès le départ. (De toute façon, si vous aimez le sujet, vos chances de succès seront meilleures.) Après le bac, les études d’anglais, dans l’enseignement supérieur, telles que LEA (langues étrangères appliquées) ou LLCE (langue, littérature et civilisations étrangères) sont fort recommandées. Licence LEA Une préparation de 3 ans à l’université est nécessaire pour obtenir la licence LEA. Cette filière à visée professionnelle a pour but de former des cadres bilingues et trilingues dans le domaine de l'économie et le commerce international, en traduction et en communication. En effet, elle n’est pas destinée à préparer les étudiants à l’enseignement à la base. Toutefois, l’obtention d’une licence d’anglais (de la licence 1 à la licence 3) permet d’acquérir des compétences complètes et pluridisciplinaires. Ainsi, un étudiant titulaire de LEA et d'un master enseignement d’anglais peut aspirer à devenir professeur d’anglais des affaires par exemple. Licence LLCE La licence LLCE est plus axée sur la formation littéraire. Cette formation linguistique en langue anglaise permet à l’étudiant de développer de solides connaissances en anglais. Pour cela, le programme repose sur l’apprentissage linguistique, littéraire, artistique, scientifique, intellectuel, social, culturel et historique. Elle aide l'étudiant à améliorer son expression écrite et sa compréhension orale. La formation LLCE vise à apprendre le français langue étrangère (FLE), mais contribue aussi à avoir des compétences linguistiques élargies avant le passage au Capes d’anglais ou l’Agrégation externe d’anglais. Cursus master et concours pour devenir professeur d’anglais Avec une licence universitaire, il est possible d'intégrer un master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation). C’est le parcours type pour devenir enseignant que ce soit pour l'école primaire (CRPE) ou pour l’enseignement catholique (CAFEP). Pendant la première année de master d’enseignement, les étudiants se préparent de septembre à mars ou avril pour les examens. Le premier trimestre est en effet un stage de révisions incluant compositions, exposés oraux, simulation gestion de stress, cours magistraux entre autres. Après les épreuves écrites vient la préparation de l'examen oral qui a lieu fin juin/début juillet. Les lauréats sont fonctionnaires stagiaires pendant un an et valident leur diplôme de master 2. Cependant, il est préférable de ne pas préparer directement l'Agrégation sans avoir recours au Capes. Le programme MEEF est principalement proposé par les ESPÉ (école supérieure du professorat et de l’éducation) qui ont pris la place des IUFM (institut universitaire de formation des maîtres). Pour assurer la préparation, divers examens aux épreuves écrites sont effectués : Une composition de 5 heures (coefficient 2) en langue anglaise avec emprunt de thématiques propres aux programmes des classes du secondaire. Une traduction (version ou thème, selon les années) de 5 heures (coefficient : 2). L’oral, quant à lui, comprend : Une mise en situation professionnelle avec 3 heures de préparation, 1 heure de passage (deux exposés de 20 minutes, et deux entretiens de 10 minutes), coefficient 4, avec une première partie tout en anglais et une seconde, en français, axée plus sur la pédagogie et la culture. Une épreuve d’entretien avec 2 heures de préparation et 1 heure de passage (deux fois 30 minutes), coefficient 4. Le but est de présenter un « document de compréhension » lié au programme de l'établissement. Ensuite, commenter un dossier imposé par le jury. Apprendre l’anglais pour une évolution de carrière La maitrise de l’anglais est aujourd'hui un critère de recrutement dans le milieu professionnel. Et le ministère de l’Éducation nationale vise à mettre en place tous les moyens pour aider les professionnels en devenir à percer dans leur future carrière. En raison du faible niveau des étudiants français dans l’anglais, la langue de Shakespeare est intégrée pleinement dans l’enseignement universitaire. L’anglais devient une langue des plus important et très prisée, ce qui explique son essor dans le marché des cours particuliers. Aujourd’hui, il est possible de proposer des cours à domicile que l’on soit professeur certifié titulaire, agrégé ou étudiant. Mais il faut disposer des aptitudes linguistiques et pédagogiques requises. Avec la création de nouveaux régimes indépendants et plus souples, il est plus facile d’exercer en tant que précepteur ou tuteur et d’en faire son métier principal, ou pour un travail à mi-temps. Formations non scolaires pour devenir professeur d’anglais Outre les formations scolaires, il existe d’autres moyens pour obtenir les compétences de professeur. Ainsi, ceux qui n’ont pas fait LEA ou LLCE peuvent opter pour un séjour linguistique ou une immersion culturelle dans un pays anglophone . Le programme vacances travail (PVT) offre la possibilité de partir pour un an dans un pays anglophone en vue de voyager et trouver du travail. Dans un pays anglophone, vous apprendrez la phonétique, le vocabulaire, la grammaire, les expressions idiomatiques entre autres. C’est en effet un moyen idéal pour donner des cours particuliers en anglais. Le test d’anglais Pour trouver des élèves, il faut tirer parti de toutes les solutions à portée de main. Pour cela, un test d’anglais reconnu s’avère essentiel pour faire valoir ses compétences. TOEIC, le TOEFL, l’IELTS ou le BULATS sont des certifications incontournables qui peuvent booster vos chances de réussite dans l'enseignement de l’anglais.> voir notre article sur comment évaluer vorte niveau en anglais  Ainsi, vous gagnez en crédibilité auprès des parents d'élèves et des établissements scolaires à la recherche de professeur d’anglais compétent. Les cours particuliers pour devenir professeur d’anglais Les cours particuliers sont une excellente solution alternative pour devenir professeur d’anglais. Ce service, proposé par des organismes de formation comme CTI, est fourni par des formateurs qualifiés, de formation universitaire.>> Découvrez aussi comment utiliser votre CPF pour vous former en anglais.
  • Parler l’anglais avec l'accent britannique : nos conseils et astuces

    fev.
    13
    Mar.
    Les accents anglais britanniques sont nombreux ; écossais, gallois, londonien : chacun a ses spécificités. Pourtant, de simples astuces et de l’entrainement suffisent pour maîtriser l’accent britannique. Voici un mini-guide avec des conseils pour parler l’anglais efficacement, avec l'accent britannique. Les techniques de prononciation Pour acquérir l’accent britannique, le meilleur moyen est de s’entrainer à parler et à prononcer les mots de la langue convenablement. Le « R » Le R britannique est très particulier ; si l’accent ne roule pas le R, il ne le prononce pas de manière sèche comme le fait les Français et les Allemands. Le R anglais est comme une roulade sur le bout de la langue. Mais tous les accents britanniques ne sont pas pareils. Il existe par exemple de nombreuses différences entre un accent écossais et un accent anglais. Le « U » Le « U » anglais se prononce « IUW » contrairement au « oo » de l’anglais américain. Le « T » L’anglais britannique accentue sur le « t », comme le mot « duty » qui se prononce « diuTi ». Apprendre avec les films, séries, et talk-shows britanniques Nous vous parlions il y a quelque temps des films à regarder pour apprendre l'anglais. Le cinéma britannique, comme la saga Harry Potter ou encore Bridget Jones, est une bonne occasion pour entendre l’accent anglais britannique. De même que les séries télévisées, à l’exemple des classiques de la littérature anglaise ou des « Period drama », les séries produites avant les années 50 telles que : Pride and Prejudice, BBC North and South Wives and Daughters Downton Abbey Enfin, les talk-shows sont également un moyen idéal et divertissant pour apprendre l’accent britannique. La plus célèbre est le Graham Norton Show, mais de nombreuses autres émissions existent. Il suffit d’aller sur YouTube et taper « british tv show » dans la barre de recherche.Découvrez aussi nos conseils pour bien rédiger en anglais pro
  • Tout savoir sur la langue anglaise

    jan.
    12
    Ven.
    L’anglais est aujourd’hui la langue universelle et la plus parlée au monde ; son apprentissage est donc indispensable. Et pour s'intégrer facilement dans un pays anglophone, quelques points sont à retenir. Voici un guide pratique sur la langue anglaise. La langue anglaise : de l’Old English au Contemporary English Depuis la conquête de la Grande-Bretagne par les Germains (avant 700), la langue de Shakespeare n’a cessé d'évoluer. Ce sont bien les différentes tribus germaniques (les Angles, les Saxons, les Jutes, les Frisons entre autres) les inventeurs de l’Old English, une langue qui subira une constante évolution jusqu’à 1100. Avec l'arrivée de Guillaume le Conquérant sur le trône de la Grande-Bretagne (1066), la langue normande commençait à influer sur l’anglais. Considéré comme langue du peuple, l’anglais sera reconnu la langue officielle des tribunaux en 1362. Sous le règne d’Henry IV (1399-1413), qui depuis sa naissance avait eu l'anglais comme langue maternelle, la langue anglaise deviendra la plus utilisée dans les documents officiels de la noblesse. Entre le 16e et le 17e siècle, l’anglais commençait à se structurer en orthographe et en grammaire. Plus tard, le Late Modern English (1700-1900) - influencé par la langue latine - prit une place prépondérante pendant la révolution industrielle. Mais à la fin du 18e siècle, la langue pure de Shakespeare dépasse en notoriété. Aujourd’hui, le Contemporary English est la langue universelle - la plus parlée au monde. Pourquoi faut-il apprendre l’anglais ? Parce que l’anglais est partout : autour de vous ; sur internet, dans la mode, dans les publicités, pour ne citer que quelques exemples. Par ailleurs, les employés et les recruteurs recherchent de plus en plus des profils qui connaissent ou qui maîtrisent la langue. L’apprentissage de l’anglais devient ainsi inévitable puisque c’est la première langue la plus parlée au monde. Et avec l’ère numérique, vous trouverez de nombreux modules de formation en anglais pour entreprise sur la Toile.Nos conseils pour apprendre l'anglais : > Livres à lire pour apprendre l'anglais > Films à voir pour apprendre l'anglais > Prendre des cours d'anglais intensifs> Les mots transparents en anglais  La prononciation en anglais La prononciation en anglais constitue un véritable parcours du combattant pour les apprenants. Une astuce consiste à communiquer régulièrement avec des connaissances ayant l'anglais comme langue maternelle afin de pouvoir s’exprimer avec leur accent. En outre, les cours d’anglais en ligne avec un professeur natif anglophone vous permettront d'améliorer votre accent non natif. Toutefois, il faut savoir quel accent vous souhaitez perfectionner : l’accent américain ou l'accent britannique. Les caractéristiques de ces deux accents sont en effet différentes. L’accent américain, plus proche de la langue française, est plus facile à apprendre. Quant à l’anglais britannique, il est plus élégant, mais plus difficile à maîtriser. Découvrez nos 5 astuces pour améliorer votre prononciation en anglais  La gastronomie anglaise Les plats culinaires phares dans le royaume de Sa Majesté sont : Le rosbif - rôti de bœuf accompagné de pommes de terre L’English Breakfast - œufs à plat, bacon, saucisses, toast, baked beans Fish and Chips - poisson frit servi avec des frites Desserts anglais - Jelly (gelée de fruits), Apple Pie (pomme cuite), pudding L’influence de Shakespeare dans la langue Si l’anglais est périphrasé comme la langue de Shakespeare, c’est dû à la grande influence du célèbre dramaturge dans la langue. En effet, William Shakespeare a introduit pas moins de 2000 mots dans « sa langue » et la majorité des mots sont toujours utilisés. C’est d’ailleurs lui qui a inventé des expressions populaires comme Break the ice (Briser la glace). Aujourd’hui, certains mots n’ont plus le même sens qu’à l’époque, à l’instar de naughty qui signifie « méchant » aujourd’hui, mais qui autrefois voulait dire « immoral ». Quoi qu’il en soit, la langue fascine de plus en plus les passionnés. Tout comme les fervents adeptes de la langue de Molière qui se déplace dans l’Hexagone pour assimiler encore mieux le français, le Royaume-Uni reste le meilleur endroit pour manier à la perfection le vrai anglais de Shakespeare.
  • Améliorer votre anglais en allant au théatre !

    jan.
    11
    Jeu.
    Cambridge Training Institute, société leader dans la formation à l’anglais professionnel organise une série de sorties culturelles, animées par un guide anglophone. Ces évènements sont une occasion unique d’allier la pratique active de la langue anglaise avec la participation à un événement culturel de premier plan. Après la visite de l’exposition Gaughin qui s’est tenu au Grand Palais jusqu’en janvier dernier, événement plebiscité par de nombreux participants : « Tout était top : la présentation en amont, la visite et le débrief. Une très bonne initiative pour pratiquer l'anglais dans un autre cadre et Maria était vraiment super."  B. Moreau “Tout était parfait jusqu'au 'pot' qui a prolongé agréablement cette belle soirée”  M. Monetti   Cambridge Training Institute vous propose d’aller voir un des one man show parisiens qui a attiré le plus de spectateurs ! "How to become a Parisian in one hour" Are you a true Parisian? Think you know your fellow Frenchie? Then join us for a lighthearted evening at the Théâtre des Nouveautés for a funny and fun introduction to understanding the attitudes and idiosyncrasies of Parisians, their mannerisms and the habits that have given them their reputation abroad and in the rest of France. Approved by more than 500 000 spectators "How to become a Parisian in one hour" is entirely in English and accessible to everyone. Le groupe de 6 à 10 personnes retrouve en fin de journée la formatrice pour une courte présentation du spectacle permettant en particulier de créer les conditions pour une compréhension aussi fine que possible. La soirée se termine pour ceux qui le souhaitent  dans un bar à proximité pour échanger avis et impressions après le spectacle https://en.parisinfo.com/paris-show-exhibition/135993/olivier-giraud-how-to-become-a-parisian-in-one-hour
  • Évaluer et justifier votre niveau en anglais

    dec.
    18
    Lun.
    L’attestation de son niveau en anglais est indispensable pour percer dans le milieu professionnel. En mettant vos certifications en valeur sur votre CV, vous augmentez vos chances d’obtenir le poste convoité ; qui plus est, évoluer dans votre domaine. Toutefois, les nombreux diplômes reconnus nous laissent confus sur le choix de la certification requise. Il est donc important d’avoir les bonnes informations pour savoir vers quel type d’attestation se tourner. Pour vous aider, voici un guide pratique sur l’évaluation et la certification du niveau en anglais. Pourquoi passer des tests et des certificats pour justifier son niveau en anglais ? L’attestation de votre niveau en anglais est utile pour : Obtenir un emploi qui requiert des aptitudes bilingues Authentifier ses compétences pour donner des cours particuliers, même si aucun justificatif officiel n'est requis Permettre à ceux qui consultent votre CV de voir votre niveau en anglais Enrichir votre profil Négocier efficacement avec les clients et établir une meilleure relation avec eux Les différents tests et certifications qui existent, leurs atouts et leurs coûts Il existe 3 principaux types de certifications et examens d’anglais : TOEFL, TOEIC et GMAT. TOEFL (Test of English as a Foreign Language) Le TOEFL sert à accéder à l’enseignement supérieur anglophone. Cet examen comprend un questionnaire à choix multiples, incluant 2 modes passages : papier (PBT) et internet (iBT). La compréhension orale (1 h à 1 h 30) et écrite (1 h environ) ainsi que les qualités d’expression à l'écrit (20 minutes) comme en conversation (20 minutes) sont évaluées. Le TOEIC (Test of English for International Communication) Le TOEIC  s’inscrit dans la continuité du TOEFL. Ce programme permet à l’apprenant de se perfectionner dans  la communication à l’étranger. Avant, le programme ne comprenait que l'évaluation de la compréhension (listening pour l’oral et reading pour l’écrit) en 2 heures. Le score maximum, selon les résultats, est de 990 points avec des couleurs différentes qui reflètent les niveaux de chaque catégorie. ETS (Educational Testing Service), le géant de l’évaluation éducative, a ajouté une épreuve spécifique pour l'expression orale et écrite (« Speaking and writing »), que le candidat doit passer en 1 h 20. GMAT (Graduate Management Admission Test) Cette certification encore plus poussée contribue efficacement à l’accès dans le monde du travail et à obtenir des qualifications approfondies en matière de la gestion du commerce et de management. Des établissements scolaires de grand renom recherchent des scores très élevés lorsqu’ils recrutent. Le GMAT dure 4 h pour une notation sur 800 points. Pour avoir le meilleur score, la logique, en l’occurrence de solides compétences en mathématiques, est un atout majeur. D’autres certificats pour justifier votre niveau en anglais En plus des trois certifications principales, de nombreux autres certificats de la langue anglaise existent pour attester ses compétences selon votre situation. ETS propose en ce sens des examens plus souples que le TOEFL et le TOEIC pour que tout le monde puisse obtenir une certification conforme à ses attentes. Le TOEIC Bridge est destiné aux élèves du secondaire, tout comme le TOEFL Junior. Découvrez nos astuces pour réussir le TOEIC L’université de Cambridge, institution britannique renommée, octroie de nombreux diplômes : KET (Key English Test) : attestation niveau européen A2 PET (Preliminary English Test) : attestation niveau supérieur B1 FCE (First Certificate in English) : attestation niveau supérieur B2 CAE (Certificate in Advanced English) : attestation niveau C1 CPE (Certificate of Proficiency in English) : attestation niveau C2 Les certificats de Cambridge sont également notoires dans le secteur des affaires. Ainsi, le multilingue BULATS (Business Language Testing Service) est un excellent atout pour justifier d’un niveau conjoint en français et d’autres langues européennes (allemand, espagnol et anglais). En outre, le renommé IELTS (International English Language Testing System) du British Council reçoit environ 3 millions d’apprenants tous les ans. Les pays outre-Manche exigent cette certification pour toute immigration. Quelques astuces simples pour réussir vos examens en anglais Ne pas passer trop de temps sur une question. Lire les réponses fournies avant la question. Cette technique vous permet de valider la réponse évidente (que vous aurez devinée) lors de votre première analyse des propositions données. S’engager dans des révisions profondes et rester au contact des médias anglophones Solliciter un enseignant particulier pour augmenter vos chances de réussite Maintenant que vous avez les informations nécessaires pour évaluer votre niveau en anglais, vous pouvez dès à présent tester votre niveau en anglais avec Cambridge training.Plus d'articles sur les tests et examens en anglais :Test GMAT, qu’est-ce que c’est ?Rédiger en anglais professionnelUtiliser votre CPF pour apprendre l'anglais 
  • L'art de la négociation avec les Anglais

    dec.
    13
    Merc.
    Les différences entre notre culture et celle de nos voisins outre-Manche peuvent être la cause des divergences d’opinions entre les deux parties au cours d’une négociation. D’un naturel plutôt placide, les Britanniques sont en revanche durs en affaires. Ainsi, de nombreuses règles sont à retenir pour élaborer une stratégie de négociation efficace. Voici un guide pratique pour vous aider à négocier intelligemment avec les Anglais. Quelques conseils pour bien mener une négociation en anglais avec des Anglais Les entretiens physiques sont plus prisés  que les contacts téléphoniques et les email lorsqu’il s’agit de négocier. Les appels et les emails servent cependant à obtenir des informations rapides avant de passer aux choses sérieuses lors d'une rencontre en "face to face".Voici quelques conseils pour bien vous comporter lors d'une négociation avec un inerlocuteur anglais.Le « eye to eye » (regardez droit dans les yeux) est préconisé en cours de négociation avec votre partenaire. Cela inspire confiance et une bonne relation se prête mieux à la négociation.Les Anglais sont de nature optimiste dans leur façon de répondre et il va falloir vous adapter pour être sur la même longueur d’onde qu’eux lorsque vous négociez. Privilégiez donc des tournures comme « Je suis à vous dans 30 minutes » plutôt que « Je ne pourrais pas me libérer avant XX h XX ». Ils aiment aussi s’exprimer avec des sous-entendues pour émettre leur opinion.Pas question d’être la proie de ses émotions en négociation au Royaume-Uni ! « Business is business » et ne pas savoir gérer ses émotions au risque d'être en position d'infériorité est un manque de professionnalisme chez les Anglais.Dernier conseil, mais pas des moindres : n’oubliez pas la poignée de main ! Elle est fortement appréciée par les Anglais en affaires. Quelques expressions et mots de vocabulaire pour bien négocier en anglais Négocier : to negotiate Se rétracter : to back down Repartir de zéro : to go back down to the drawing board Conclure un accord : to close a deal Résoudre un problème : to iron something out Être dur en affaires : to drive a hard bargain Résoudre un problème : to iron something out Tourner autour du pot : beat around the bush Lancer une discussion, un sujet : to bring up Faire durer, faire traîner : to drag on Enjeu : at stake Aller droit au but : to cut to the chase Transiger : to compromise Faire un geste commercial : to grant a special discount C’est une bonne affaire : it’s a bargain C’est bradé : it’s a steal Marchander : to haggle Dernière proposition : final offer À prendre ou à laisser : take it or leave it Devis : estimate Une offre : a bid Argument de vente : selling point Donnant-donnant : Give and take Conditions de paiement : terms of payment Notre formation dédiée à la négociation Pour devenir un expert de la négociation, CTI vous propose une formation de qualité en vue de maîtriser l’anglais et les techniques de négociation par le biais d’exercices et un suivi efficace en permanence.Prêt à exceller dans l’art de négocier avec les Anglais ? Découvrez le programme complet de formation en anglais des affaires !
Contactez-nous !
on vous rappelle très rapidement
VALIDER

Testez votre niveau

  • Test Anglais
  • Test Français
  • Test Espagnol
  • Test Italien
  • Test Allemand
Cambridge Training Institute | 2 Rue Croix Castel, 78600 Maisons-Laffitte | Formation en Anglais Professionnel Cergy Pontoise, Maisons Lafitte, Poissy, St Germainen-Laye
Plus de renseignements ?
enquiries@cambridge-training.com
(33) 01 39 12 47 84
(33) 06 17 67 55 07
Restons connectés